Traitement de texte 1 : de la suite dans les idées

Traitement de texte 1 : de la suite dans les idées

Un ordinateur sert à faire de nombreuses choses différentes : à l’heure ou le clavier numérique est en train de remplacer le crayon, la première fonctionnalité de l’ordinateur est bien sur celle d’un machine à écrire : taper du texte. L’application pour faire cela est le fameux « traitement de texte ». Mais que puis-je faire avec ? Lequel choisir ? Ce sont les questions auxquelles nous allons répondre dans le premier chapitre du cours de traitement de texte.

suite

Définition

Un traitement de texte est donc une application qui, au minimum, permet de saisir et modifier des textes. Dans sa version la plus basique c’est un éditeur de texte : texte edit, notepad et autres en sont des exemples.

Mais il peut aussi avoir plus de fonctions : il est dit interactif lorsqu’il gère la mise en forme (ou formatage) d’un texte dans son ensemble (styles) et qu’il peut contenir des images.

Fonctionnalité

Le traitement de texte a beaucoup évolué. Tu peux en attendre par exemple ces fonctionnalités :

  • gérer les césures,
  • les paragraphes avec les veuves et les orphelines,
  • les différents types d’espaces en rapport avec la ponctuation, espaces insécables et fractions de cadratins,
  • les champs variant avec le reste du document (Index, Table des matières, calculs numériques),
  • la gestion de méta-informations telle que les auteurs et les titres,
  • les contenus non conventionnels (images, formules mathématiques, tableaux; diagrammes) dans un format interopérable,
  • le formage de caractère, de paragraphe, de page et de zone par des styles,
  • avoir un correcteur orthographique et grammatical,
  • une programmation de macro-commandes,
  • une édition interactive (copier, coller, couper, recherche, annulation),
  • un affichage paramétrable (règles, barre d’outils)
  • une compatibilité de format d’enregistrement avec d’autres traitements de texte (formats de fichiers normalisés)
  • une normalisation des formats d’échange (PDF, html).

Usages

Concrètement on peut faire beaucoup de choses :

  • CV,
  • lettres et courrier,
  • affiches ou flyers (même si mon âme d’infographiste souffre en disant ça !)
  • factures ou devis,
  • brochure…

Le traitement de texte va être pertinent dès qu’un travail de rédaction est nécessaire. Le correcteur orthographique le rend particulièrement utile. Il est pertinent pour le mises en formes et en pages simples : pour les formats rectangulaires et sans plis. Il fonctionne très bien pour les projets multipages, du simple recto verso à la brochure. Après tu devras réfléchir au nombre de page pour l’impression (multiple de 4 pour les brochures A5 par exemple).

Le traitement n’est pas pertinent pour :

  • Les tableaux (utiliser le tableur)
  • Les mises en pages complexe où tu dois gérer précisément l’approche entre texte en image, la superposition entre images,
  • les formats atypiques,
  • les documents pliés.

Lequel choisir ?

Le traitement de texte est une application généralement contenue dans une suite (un ensemble) d’applications bureautique. On appelle ça une suite Office. Dedans, outre le traitement de texte, il y a généralement un tableur, un diaporama, une application de dessin ou de PAO (Publication, Assistée par Ordinateur) pour les mises en pages complexes, parfois un logiciel de base de données ou de formulaire, parfois également un client mail et un agenda.

Il existe plusieurs « marques » de suite office, la plus connue étant bien entendu eclle de Microsoft. C’est aussi la plus avancée mais elle est également payante. Ceci dit l’ancienne version 2010 est gratuite.

Il y a, depuis quelques années maintenant, des suites gratuites développées par des communautés qui sont amplement suffisantes pour l’usage classique. Il s’agit par exemple de Open Office ou Libre Office. J’utilise la première, tout simplement parce qu’elle est sortie avant et que j’ai pris cette habitude.

J’utilise également, plus ponctuellement, les applications web de Drive : sans installation, avec stockage en ligne et partage aisé, elles révolutionnent l’usage de la bureautique synchronisée, ultra pertinente notamment avec la multiplication des appareils et les numériques ultraportables dont les possibilités d’installation et de stockage sont limités : les notebooks, tablettes et smartphones.

Conclusion

Tu as choisi ta suite office ? Super ! Dans le prochain chapitre je te détaille l’interface du traitement de texte. Suis moi !

next-traitement-texte2

One thought on “Traitement de texte 1 : de la suite dans les idées

Laisser un commentaire