Choisir son graphiste : la liste des questions à poser

Choisir son graphiste : la liste des questions à poser

Vous voulez réaliser faire un support de communication. Vous voulez être sur qu’il sera bien fait. C’est normal ! Quelles sont les questions à poser à votre futur prestataire ? Quelles sont les questions à vous poser à vous-même pour bien mener votre projet ?

À qui m’adresser ?

À qui demander de créer mon support de communication ? Selon le support, les interlocuteurs peuvent être multiples :

  • Communicant pour la stratégie globale
  • Ecrivain / marketeur pour les contenus
  • Graphiste / web designer pour le design
  • Réalisateur 2D ou 3D pour les animations
  • Ergonomiste pour l’intuitivité
  • Imprimeur pour imprimer 🙂
  • Cartonneur pour la réalisation des packaging
  • Intégrateur / codeur pour la création d’un site ou d’une application
  • Référenceur / expert seo pour le référencement et la publicité
  • Distributeur postal ou mail

Ne me faites pas ces yeux là ! Oui, les métiers de la communications sont variés. C’est un enjeu important pour une entreprise ! Il y a tout autant de corps de métiers différents dans la construction d’un maison par exemple !

Pour complexifier la chose, chaque profession il y a ses spécialités. Par exemple : certains imprimeurs ne feront que les grands formats, ou les tirages en très grand nombre (off-set), ou avec certains rendus ou certains finitions (eau forte, embossage…)

Certains graphistes sont spécialisés dans les impressions (papeterie professionnelle), d’autres dans les grands formats, ou d’autres encore dans les packagings.

Ces professionnels multi-services : avantages et inconvénients

Effectivement un imprimeur peut embaucher un infographiste. Ou un graphiste peut étendre ces compétences vers l’intégration web par exemple. Ou faire appel à imprimeur.

Du coup votre imprimeur ou votre graphiste (ou autre) pourra s’occuper de tout le projet. Tentant n’est ce pas ? Mais est-ce vraiment une bonne solution ?

Les avantages :

  • limiter les interlocuteurs
  • mieux savoir qui est responsable de quoi
  • une réalisation souvent plus rapide
  • une meilleure cohérence

Les inconvénients :

  • faire attention qu’un aspect du projet ne soit pas oublié
  • ou qu’un partie soit traitée à la légère par manque de compétence

Il faut donc savoir quoi demander et comparer le détail des prestations proposées !

Les bonnes questions à vous poser

Avant de faire une demande à qui que ce soit, il vous revient de bien définir votre projet, sauf si vous fait appel à un communiquant pour vous guider sur ce point.

À qui parlez vous ?

Connaissez-vous bien votre client idéal ? La personne la plus susceptible de vous acheter vos produits ? Par quel moyen pouvez vous l’atteindre ? Pour être créatif, il vous faut être précis !

Quel est votre message ?

Comment tant de gens vous avez « quelque chose à dire ».

Comment ne pas être noyé dans la masse ?

Il vous faut d’abord préciser votre message :

Un support = un but

C’est la recette de l’efficacité.

Si ce que vous voulez dire n’est pas clair pour vous, le résultat ne sera pas clair non plus.

Puis il vous faut présenter ce message en pensant à votre client : qu’est ce qui l’intéresse ? Que lui apportez vous ? Quel problème résolvez vous ? Quel besoin comblez-vous ?

Si vous êtes dans le brouillard, faites appel à un marketeur.

Comment voulez vous lui faire parvenir ?

Le pigeon voyageur est démodé.

Quel moyen voulez vous utiliser ?

Ne pensez pas en terme de : « Je veux un flyer ».

Réfléchissez plutôt à : « Comment atteindre les personne qui peuvent être intéressées par votre message ? »

Le choix du support va dépendre de cette réponse.

Un support c’est bien. Lu c’est mieux !

Pensez votre projet -de la création- jusqu’à l’arrivée devant les yeux de votre futur client.

Cette reflexion vous permettra de réaliser un cahier des charges sans rien oublier. Passage indispensable pour ne par perdre votre but de vue.

Cela vous permettra de faire l’inventaire des professionnels dont vous aurez besoin.

Choisissez votre format

Le pire des réflexes

C’est de faire des « économies de bout de chandelles ».

Si vous lancez un projets, pensez-en tous les aspects. Même si vous devez en échelonner la réalisation (et le paiement). Budgetisez-le. Et plannifier-le ! Même longtemps à l’avance.

Il ne sert à rien de perdre de l’argent à commencer à projet sans le terminer.

Que pouvez-vous faire vous même ?

La tentation est souvent grande de vouloir faire certaines choses par vous même. Posez-vous quelques questions avant de décider entre prestataire et huile de coude :

  • Combien de temps va me prendre chaque aspect de la réalisation que je ne vais pas faire faire ? (multipliez par 2 ! 🙂 )
  • Avez vous envie de le faire par vous même ?
  • Sur chaque point, quelles compétences dois-je acquérir, rafraichir, augmenter ?
  • Comment puis-je trouver les ressources ? (Sont-elles gratuites ? Payantes ? Faut il chercher beaucoup ? Faut il rassembler ? Ai-je à choisir entre différentes approches ?)
  • Avez-vous envie d’apprendre cela ? (Très important ! Pondération extrême)
  • Combien de temps cela va t il me prendre ? (multipliez par 3 ! 🙂 )
  • En planifiant raisonnablement (n’oubliez pas les vacances, votre vie perso) combien de temps cela va-t-il prendre ?
  • Combien de temps va me prendre de conduire chaque aspect du projet qui va être réalisé par un pro ?
  • En faisant la différence, combien puis-je gagner avec mon activité pendant ce temps ?

En ayant une vue d’ensemble réaliste, vous pourrez prendre les bonnes décisions.

Et vous ? Quelles questions vous posez-vous avant de commencer un support de communication ?

Avez-vous déjà rencontré des déboires ?

Qu’est ce qui vous freine le plus pour commencer ?

Quel projet de communication voudriez-vous entreprendre ?


Dans un prochain article, je vous parle des cartes de visite : est-ce encore d’actu ? En faire une ou pas ?

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.